Site du spectacle

Sur scène, deux présences antagonistes
Une femme, dans la solitude la plus crue (Jana)
Un percussionniste indifférent à sa douleur (Yannick)
Jana projette sur lui une histoire, une mythologie du désir
Elle vit la tragédie de la séparation
De cette fusion impossible naît une violence inouïe

une rupture du langage
Par l'énergie, le souffle, les vibrations des percussions et de la voix
Dans une obstination à créer du lien
En deçà des mots
Un acharnement
À retourner la parole contre elle-même
Cherchant le dialogue dans le monologue
Une énonciation dans le rythme
Le sens dans les sons

Mais aussi

Pour rompre le silence
Créer quelque chose ensemble
Les présences en scène tentent de réparer la séparation des corps par la fusion des sens et des sensations

CETTE PRESENCE JUSTE DERRIERE MOI